Au cœur de la Normandie, autour de Bayeux, la cité médiévale aux portes des plages du Débarquement, ...[+]

Evenement en Normandie
Fetes et manifestations en Normandie
<a href="web/actualite/index.php">Actualités</a>
Arromanches & Omaha Beach
Les ports artificiels

Arromanches & Omaha Beach

"Puisque nous ne disposerons pas de ports, nous apporterons les nôtres." déclara Churchill en s'adressant à Lord Mountbatten peu avant les opérations de débarquement sur les plages de Normandie en juin 1944. Véritable prouesse technique, les ports artificiels d'Arromanches et d'Omaha Beach furent déterminants dans la victoire des Alliés en Europe. Histoire de la plus importante opération du Génie militaire connue depuis l'Antiquité !

Nom de code « Mulberry »

Au lendemain du 6 juin 1944, le succès des opérations de débarquement et du reste de la campagne allait dépendre de la rapidité avec laquelle les renforts et le ravitaillement arriveraient en Normandie. En attendant de s'emparer des ports existants sur les côtes françaises, la solution viendrait de la construction de ports préfabriqués, les « Mulberries ». Assemblés en Angleterre dans le plus grand secret, les différents éléments du port, dont les célèbres caissons Phoenix encore visibles aujourd'hui au large d'Arromanches, allaient être remorqués jusqu'aux plages de Normandie dès le 6 juin.

A l'origine du projet de Churchill, deux ports artificiels sont prévus : le Mulberry A à Omaha Beach pour le ravitaillement des troupes américaines et le Mulberry B à Arromanches pour celui des troupes britanniques. Dès le 19 juin 1944 une tempête sévit sur la Manche. Le port Mulberry A, dont la construction était la moins avancée, ne résistera pas aux vagues déferlantes. La destruction des caissons Phoenix était catastrophique. Plus de la moitié d'entre eux a été brisée par la tempête. Ce qui pouvait être sauvé fut récupéré pour le port d'Arromanches et le Mulberry des américains fut abandonné.

7000 tonnes par jour

Les ports artificiels ont nécessité le travail de 45 000 ouvriers pendant 8 mois. Chaque port était composé d'un brise-lames fait de caissons de béton immergés et de vieux bateaux coulés pour assurer une zone en eau calme. Derrière cet abri étaient installées des jetées métalliques ponctuées de plates-formes de déchargement qui pouvaient suivre le mouvement de la marée. Cet ensemble constituait de véritables routes flottantes reliant la mer à la terre. Selon leur utilisation, ces routes pouvaient supporter des chars de 40 tonnes.

Opérationnel dès le 14 juin, le port d'Arromanches restera en fonctionnement jusqu'en novembre 1944. Il permit le déchargement de 7000 tonnes d'équipements en moyenne par jour. A la fin de la seconde semaine d'août, plus de 10 000 véhicules étaient passés sur ses quais et 120 000 hommes y avaient débarqué. Les ports artificiels ont permis aux troupes alliées d'avoir un approvisionnement qui surpassait celui que les Allemands réussissaient à faire parvenir en Normandie. La Bataille de Normandie et le destin de l'Europe se sont joués sur les quais flottant des Mulberries.

›› Consulter tous les magazines
Focus

Musée d'Arromanches

Musée d'Arromanches
Construit sur le site même du port artificiel d'Arromanches, le Musée du Débarquement a été inauguré le 5 juin 1954 par le Président de la République, Monsieur René COTY.

Il s'agit du premier musée construit pour commémorer le 6 juin 1944 et la Bataille de Normandie. Le long d'une baie vitrée offrant une vue sur les derniers vestiges du Mulberry B, des maquettes animées reproduisent les mouvements des marées et illustrent le modernisme et l'ingéniosité des installations. Un film d'archives réalisé par l'Amirauté britannique et une riche collection d'objets et d'uniformes militaires complètent la visite.

AGENDA
D-Day Festival Normandy 2011
du 4 au 7 juin
Téléchargez le programme

VISITES
Musée du Débarquement
Arromanches
Plus d'infos ici

Débarquement et Bataille de Normandie

 

 

Création, hébergement : Net Conception