Au cœur de la Normandie, autour de Bayeux, la cité médiévale aux portes des plages du Débarquement, ...[+]

Evenement en Normandie
Fetes et manifestations en Normandie
<a href="web/actualite/index.php">Actualités</a>
Savoir-faire du Bessin
Patrimoine

Savoir-faire du Bessin

Dans le Bessin,  les techniques ancestrales de broderie au point de Bayeux, utilisées dans la Tapisserie, de dentelle aux fuseaux ou de fabrication de porcelaines issues des anciennes manufactures de la cité bajocasse, sont encore bien vivantes et entretenues par des passionnés. Installés dans une rue menant à la cathédrale, ces artisans ont l’art et la manière de perpétuer les traditions. 

Chantal James, brodeuse au point de Bayeux 

Le point de Bayeux est utilisé dès le XIe siècle, pour réaliser la célèbre Tapisserie. Chantal James, artisan d’art passionnée, fait revivre cette technique en proposant aux brodeuses, et brodeurs, en herbe de reproduire eux-mêmes des scènes de l’épopée de Guillaume Le Conquérant. Entre tradition et innovation, elle fait évoluer l’esthétique en appliquant ce point à d’autres thèmes et à d’autres supports. Des stages sont organisés à Bayeux et dans plusieurs villes de France.

Aline Ginest, décoratrice sur porcelaine

Durant près de 140 ans (la dernière manufacture a fermé en 1951), le savoir-faire des porcelainiers de Bayeux a fait la renommée de la ville à travers le monde. Aujourd’hui Aline Ginest reproduit leurs gestes et les décors spécifiques à chaque période de l’âge d’or de la porcelaine de Bayeux. D’inspiration chinoise, les décors aux trois couleurs « bleu, rouge et or » associés aux motifs de fleurs de pommier sont caractéristiques des premières productions. Plus tard, le décor « à la marguerite » fera le succès des fabrications, essentiellement des articles utilitaires : vaisselle, objets de laboratoire, plaques de rue…

Sylvie Mallard et Véronique Thomazzo, dentellières

Installé dans la maison d’Adam et Eve, une des plus anciennes maisons à pans de bois de Bayeux, le Conservatoire de la Dentelle n’est pas un lieu comme les autres. Loin d’être un musée,  c’est avant tout un espace de production où des nouveaux modèles sont créés chaque année par les dentellières qui répondent tant aux commandes de la haute couture (Dior, Hermès…) qu’aux demandes personnalisées (robes de mariées, mouchoirs avec initiales, bijoux…). En sortant de la Cathédrale, les visiteurs peuvent voir le travail se réaliser et rencontrer, Sylvie Mallard, Meilleur Ouvrier de France, et Véronique Thomazzo, toutes deux virtuoses du fuseau et de l’aiguille. Afin de transmettre ce savoir, les dentellières organisent des stages sous forme de cours particuliers toute l’année. 

›› Consulter tous les magazines
Le MAHB

Un nouveau musée à Bayeux

Un nouveau musée à Bayeux
Au printemps 2013, les collections d’art et d’histoire du musée Baron Gérard rejoindront leur écrin d’origine dans l’ancien palais épiscopal de Bayeux. A  sa  réouverture,  le  musée  aura  doublé  sa  surface  initiale.

Le  nouveau  parcours muséographique mettra  en  scène  près  de  5 000 œuvres  touchant tous les domaines de la création. Les trésors du patrimoine bayeusain se dévoileront à nouveau aux yeux du public : les tableaux de maîtres (« Portraits à la campagne » de Caillebotte), la collection inestimable des porcelaines et des dentelles… Un patrimoine témoin de près de 2000 ans d’histoire du Bessin.

Création, hébergement : Net Conception